Le progrès continu des affaires dans un environnement difficile – Leçons tirées de Modere

Robert Reiss : Lors de notre dernier échange, vous utilisiez votre entreprise pour aider à la crise. Comment avez-vous réagi ?

Asma Ishaq : Notre première réaction a été d’aider, par tous les moyens possibles. Faire preuve de compassion est l’une de nos valeurs fondamentales chez Modere, et en tant que responsable de secteur, entreprise sociale sur nos marchés mondiaux et employeur, nous avons reconnu notre responsabilité d’utiliser nos ressources uniques et nos moyens de fabriquer des produits essentiels pour les travailleurs dans le domaine de la santé et de la sécurité. Nous avons commencé à produire un désinfectant pour les mains pour en faire don aux personnes dans le besoin. Nous avons fait preuve d’empathie avec notre base de clients et notre équipe de vente qui faisaient face à l’incertitude, et nous avons lancé des initiatives pour partager le fardeau des effets économiques qui ont inévitablement résulté de la crise. Nous avons également fait preuve d’authenticité et transparence, en maintenant une communication constante avec nos employés, nos clients et l’équipe de vente. Et nous avons surtout réagi à la crise à la vitesse de l’éclair. Dans des moments pareils, il est important d’agir rapidement et de diriger comme vous ne l’avez jamais fait auparavant.

Reiss : Le mois dernier, Modere a été classée troisième société à la croissance la plus rapide dirigée par une femme. Comment avez-vous géré la croissance ?

Ishaq : Notre classement était basé sur notre taux de croissance jusqu’en 2019, et nous l’avons augmenté au niveau mondial à un nombre à deux chiffres. Nous avons bien exécuté notre plan de croissance stratégique budgétisé de 2020 au début de l’année. Cependant, notre croissance extraordinaire depuis mars 2020 a exigé que nous nous adaptions rapidement aux nouveaux niveaux de demande accrus de nos produits. Nous avons uni nos forces avec nos parties prenantes et avons consciemment amélioré de nombreux domaines de notre fonctionnement à un niveau progressif, de la mise en œuvre d’une plateforme technologique unifiée à l’échelle mondiale à une capacité de production accrue. Nous avons adopté une vision créative et innovante grâce à laquelle nous recherchons des solutions, en engageant les membres de notre équipe à tous les niveaux.

Reiss : Une entreprise résiliente survit à des crises, mais comment la faire progresser en temps de crise ?

Ishaq : Modere est à l’intersection parfaite de trois tendances mondiales colossales : la demande accrue de soins personnels et de produits de santé et de bien-être propres, le passage au commerce électronique, et l’engagement social envers des marques ayant un objectif. Nous avons eu la chance de rester à l’avant-garde des tendances, des changements de vitesse et du marché remodelé, donc nous avons profité de cette opportunité pour d’abord, assurer la stabilité de notre entreprise et ensuite, positionner notre entreprise pour qu’elle prospère au cours des inconnues à venir. Ce dernier point est lié à une culture agile, évolutive et transformatrice. Nous exploitons les connaissances approfondies des consommateurs pour fournir les meilleures expériences client, les lancements de produits et offres numériques qui s’alignent sur les changements que nous observons dans le comportement des consommateurs. Nous contrôlons également les zones à risque afin de sortir de la crise avec une force encore plus grande. Alors que d’autres sociétés  s’adaptent avec des changements temporaires en cas de crise, Modere s’est efforcé d’établir une culture opérationnelle agile qui produise un impact durable.

Reiss : Avez-vous fait des observations intéressantes sur votre organisation pendant votre avancement ?

Ishaq : Beaucoup. Tout d’abord, le stress subi par une organisation, qu’il soit dû à des difficultés ou à une croissance rapide, pendant une période comme celle-ci fait apparaître à la fois le bon et le mauvais. Dans un environnement toujours changeant (parfois d’un jour à l’autre), il n’y a pas le temps de se voiler la face. J’ai observé notre équipe se réunir, suivre les changements, s’adapter à une nouvelle culture de travail et devenir plus productive que jamais. Si notre culture organisationnelle n’avait pas été déjà façonnée par les principes de notre société, le résultat aurait pu s’avérer très différent. Je suis fier de notre équipe et de la solidarité et de la confiance qu’elle montre dans notre plan et notre direction, lesquels ont été bâtis sur nos valeurs, nos principes et nos objectifs.

Deuxièmement, ma passion pour nos produits est profondément enracinée ; j’ai toujours su que nos produits représentent une valeur exceptionnelle pour les gens. Cela dit, ce que j’ai constaté au cours des derniers mois, c’est que nos clients trouvent une telle valeur à nos produits qu’ils ont été prêts à réajuster au fur et à mesure que notre activité s’adaptait à notre nouvelle « normalité ». Dans mon message d’entreprise à nos clients en mars, j’ai affirmé que nous traversons « cette passe ensemble » avec eux et faisons tout notre possible pour partager l’expérience. Depuis, j’ai observé de nombreuses manifestations implicites et explicites de leur loyauté et de leur soutien. En reconnaissance, nous annonçons des initiatives réciproques encore plus importantes le mois prochain pour montrer notre appréciation et honorer nos clients et notre équipe de vente. Nous sommes obsédés par le fait de montrer à nos clients que nous nous engageons à gagner leur loyauté continuellement et que nous nous soucions sincèrement de leur offrir la meilleure expérience possible.