Le PDG d’une entreprise acquise devient le moteur du succès de la société fusionnée et élargie

Il est très rare que le PDG d’une entreprise acquise reste à long terme au sein de la société nouvellement fusionnée, et encore plus rare que ce dernier prenne les rênes de la nouvelle société. Le PDG d’American Airlines, Doug Parker, en est un exemple, puisqu’il était PDG de US Airways avant qu’American Airlines n’acquière cette société. Asma Ishaq, PDG de Modere, en est un autre exemple rare, quoique excellent.

Modere, la société internationale de soins personnels, de santé et de bien-être, a acquis la société de nutraceutiques d’Ishaq en 2017 et a nommé Ishaq au poste de PDG moins d’un an plus tard. Depuis lors, Modere a vu son chiffre d’affaires et son BAIIA augmenter et est plus rentable que jamais.

En tant que société acquérante, Modere a reconnu le talent exceptionnellement précieux d’Ishaq. Ils ont trouvé en elle un leader avec une vision claire pour une croissance importante et une combinaison rare d’expérience significative dans le développement de produits ainsi que dans la gestion d’entreprise. Elle exerce de plus les meilleures pratiques, basées sur les règles d’éthique de « bon sens » et une mentalité de « fondateur ».

« Le bon sens nous dicte qu’agir avec intégrité en tout temps est non seulement la bonne chose à faire, mais aussi la seule façon de réussir », affirme Ishaq. Compte tenu de ce diktat, Ishaq croit que la force du succès de son entreprise découle d’un objectif constant visant à offrir à ses consommateurs des produits de grande valeur, sûrs et sains, tout en respectant le travail et les opinions de tous ceux qui participent à la mise sur le marché des produits de l’entreprise.

Afin de que Modere puisse offrir cette proposition de valeur à ses consommateurs et à sa force de vente indépendante, Ishaq commence par s’assurer que l’entreprise est « parfaite sur le plan opérationnel ». De l’approvisionnement à la fabrication et à la distribution, elle a joué un rôle de premier plan dans la définition des normes de l’industrie. Par exemple, les bienfaits des compléments alimentaires et des produits de soins de la peau de la société sont scientifiquement fondés et fabriqués à partir d’ingrédients « propres » et de haute qualité. Asma fait également partie de plusieurs conseils consultatifs dans les secteurs de la nutrition, des parfums et de la vente directe. Elle y plaide en faveur de pratiques commerciales hautement éthiques et s’assure que son entreprise est la meilleure de sa catégorie en matière de programmes de conformité réglementaire. Elle garantit également que Modere est engagée dans l’élaboration de politiques qui soient bonnes pour les personnes, les entreprises et la planète. « Je pense qu’il est de la responsabilité d’une société d’être bien informée et de contribuer à son secteur en participant à l’établissement des normes et en influençant les politiques. Comme d’autres l’ont dit avant moi, si vous n’avez pas de siège à table, vous êtes probablement sur le menu », explique Asma.

En ce qui concerne l’aspect personnel de la gestion d’une entreprise, Ishaq explique : « Lors de mon stage à Berkeley, je me souviens très bien du moment où j’ai appris le concept de « leader au service des autres » – l’idée que votre succès est directement lié au succès de ceux qui vous entourent. Il ne s’agit pas seulement des gens, il s’agit de servir les gens. » Ishaq est connu pour traiter tout le monde de la même façon, peu importe son rôle dans l’entreprise, et utilise un « système de valeurs à 360 degrés » qui démontre le vieil adage zen selon lequel la façon dont on fait une chose est la façon dont on fait toutes les choses. Elle développe le concept, ajoutant : « La façon dont vous traitez une personne est en fin de compte la façon dont vous traitez tout le monde. » Commentant sa force de travail indépendante, Ishaq affirme : « Notre succès repose sur le succès du terrain. Nos Social Marketers sont extraordinaires et stimulent les ventes de nos produits avec passion et fierté, avec une attention particulière à la création de valeur pour les personnes qu’ils servent. C’est grâce à eux et aux membres de notre équipe que nous réalisons l’avenir sur lequel ils comptent. »

Bien avant que 200 PDG de la Business Roundtable ne redéfinissent l’objectif d’une entreprise pour y inclure des engagements envers toutes les parties prenantes en août 2019, Ishaq avait préconisé que les entreprises considèrent un « triple résultat ». Au lieu d’un seul résultat, il devrait y en avoir trois : le profit, les personnes et la planète – et elle applique ce concept à ses entreprises depuis le début de sa carrière. À titre d’exemple de son engagement envers la responsabilité sociale, Modere a créé plusieurs alliances avec des associations caritatives locales et régionales, ainsi qu’un partenariat d’un an avec Vitamin Angels, un organisme à but non lucratif mondial qui aide les femmes enceintes, les nouvelles mères et les enfants de moins de cinq ans à accéder à des vitamines et minéraux essentiels. Vitamin Angels ont fourni de la nutrition à plus de 61 millions de personnes rien qu’en 2017.

Une mentalité du fondateur

Alors que le rôle exécutif d’Ishaq est passé de co-fondateur, propriétaire et PDG de son ancienne entreprise à celui de PDG de Modere, une entreprise mondiale beaucoup plus grande, elle s’est engagée à maintenir sa « mentalité de fondateur » initiale. « J’établis les objectifs stratégiques de notre société et je consacre mon temps à des questions de haut niveau, mais je suis aussi obsédée par les petites choses », m’a-t-elle dit lors d’un récent entretien.

« En tant que PDG, vous êtes en effet responsable de la valeur ajoutée à vos actionnaires et parties prenantes, ainsi que de la performance globale de la société », a déclaré Ishaq, « mais en tant que fondateur, vous vous souvenez de ce que c’était quand vous avez répondu à votre premier appel téléphonique, fait votre première vente, ou expédié votre premier colis, et cela motive votre comportement d’une manière très différente. Il est indispensable de faire attention à ces détails, car lorsqu’une entreprise atteint une envergure de centaines de millions ou même de milliards de dollars, la bureaucratie qui s’ensuit peut anéantir son esprit. Les petites choses comptent et font généralement toute la différence. »

Elle ajoute : « La recherche montre que les sociétés publiques gagnent trois fois plus de retours sur investissement pour les actionnaires lorsque le fondateur est toujours impliqué dans la société. Heureusement pour les PDG qui ne sont pas ou n’ont jamais été fondateurs, la mentalité de fondateur est quelque chose qu’ils peuvent apprendre et incarner. »

Référence: https://www.forbes.com/sites/robertreiss/2020/01/09/acquired-ceo-drives-success-at-larger-merged-company/#25e95cbe65b4